Super Parquet + Sourdurent

Super Parquet + Sourdurent

13 mars 2019 0
Quand :
25 mai 2019 @ 21:00 – 23:45
2019-05-25T21:00:00+02:00
2019-05-25T23:45:00+02:00
Où :
Rocksane
14bis rue Pozzi
Coût :
Location: 10€ | Sur palce: 12€ | Gratuit pour les adhérents
Contact :
Association Overlook | Agence culturelle 24
0553630370

Concert organisé dans le cadre de Paratge

À l’origine, le mot Paratge, est d’étymologie latine : “Par”, signifie “pair” dans un sens d’égalité, mais dans le monde médiéval du XIIème siècle, ce terme est au départ réservé à la caste des chevaliers. Il signifie alors une qualité de naissance, de “pair” réservée à l’aristocratie. La montée en puissance du mouvement des troubadours au milieu du XIIème siècle et leurs réflexions toujours plus poussées sur l’amour et les femmes vont apporter une nouvelle lecture à ce mot. Les troubadours vont attribuer ce terme aux femmes qui savent reconnaître les valeurs associées au “Paratge”. Le mot commence alors à désigner la femme dont le troubadour est amoureux, celle qui a toutes les qualités et les vertus de l’amour. L’homme amoureux devient progressivement le “vassal” de la femme qu’il aime. Les femmes troubadours les “trobairitz” vont s’attribuer elles-mêmes les valeurs du Paratge. On assiste donc à un basculement du sens, on passe d’une noblesse de “sang” à une noblesse de “cœur”. Après la conquête des terres occitanes par les chevaliers francs, ce terme qui commençait à désigner la société dans son ensemble, (ville, habitants, région), qui luttait contre les chevaliers ennemis qui “abaissent le Paratge”, va tomber dans l’oubli. Il ne sera « retrouver » qu’au XIXème siècle par les érudits occitans du Félibrige. Mais il faudra attendre le XXème siècle pour avoir la relecture la plus complète du concept de Paratge et redécouvrir sa portée universelle : “Le Paratge s’adresse à tous les hommes, quelles que soient leur condition et leurs idées. Il représente le droit à l’honneur, l’égalité et au respect pour tous, dans tous les domaines, politiques, religieux et sentimentaux”.

+ Plus d’informations sur Paratge

 

L’entité SOURDURE jusqu’ici portée en solo par Ernest Bergez, se duplique et s’incarne au pluriel :
SOURDURENT. Suivant les sillons tracés avec L’Espròva, disque paru en 2018 chez (Pagans /Les Disques Du Festival Permanent) et les Mantras, corpus de longues pièces instrumentales, Ernest Bergez s’associe à Jacques Puech, Elisa Trebouville et Loup Uberto pour explorer les possibles d’une énergie collective. Plus de voix à scander la fureur, plus de mains pour frapper les peaux parleuses, plus de cordes pour bercer les instincts et des tuyaux de feux pour faire hurler la joie. Thèmes et chants s’enroulent dans des engrenages rythmiques complexes et s’enchainent dans un élan continu. Librement digéré, le répertoire traditionnel issu du Massif Central mute et s’hybride à des formes inventées, inspirées des musiques traditionnelles grecques, perses, maghrébines… En ressort une musique qui s’adresse autant aux oreilles, aux pieds, qu’aux tripes et peut-être au cœur. Ce peut-être un bal, un concert ou cérémonie spontanée. La langue y prend une place centrale, faisant office de matière musicale autant que de tremplin poétique et émotionnel. Entre le français et l’occitan, un langage personnel émerge et se fraye un passage au milieu des mots anciens, passés de bouche en bouche.

Inouis Chanson Suite

SuperParquet c’est l’adéquation des musiques traditionnelles du Centre France et des musiques expérimentales électroniques. Situés entre Lyon et Clermont Ferrand, les cinq membres du groupe travaillent depuis 2014 sur les effets du drone et des musiques de transes dans les festivals, les bals, les SMAC ou les squats. SuperParquet vient de sortir son premier LP en septembre 2015 en co-production avec le label Pagans ( Familia Artus, France, Kat-c-i).
Avec Julien Baratay: Voix, machines // Antoine Cognet: Banjo // Simon Drouhin: Machines, boite à bourdons // Louis Jacques: Voix, Cabrette // Léo Petoin: Clef de voûte du son.

 

Médias